Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PERSONNAGES HISTORIQUES) LES AUTRES PERSONNAGES ARRIGO COLONNA (OU ARRIGO IER COLONNA)

Arrigo Colonna (ou Arrigo Ier Colonna)

Dernière mise à jour de cette page le 17/07/2013

Cantons concernés : Venacu

Il est difficile de savoir avec précision quand est né Arrigo Colonna. Plusieurs sources, ou interprétations, évoquent la date de 940 (environ). Comme son nom l'indique, il est le descendant d'Ugo Colonna, puis de Bianco Colonna, les précurseurs de la noblesse insulaire. Arrigo Colonna aurait été le VIe Comte de Corse. Il fut surnommé il Bel Messere, sans doute en raison de son physique avantageux. Il se fit même connaître sous le nom flatteur de Arrigo il Bel messer.

Il aurait aussi été fait Chevalier. Selon certaines sources, Arrigo Colonna libéra la Corse de profondes injustices, notamment après avoir aboli la "dime des enfants" que Rome imposait sur l'île. Pour ce faire, Arrigo Colonna aurait été aidé dans sa tâche par l'évêque d'Aléria, qui aurait été envoyé par le Compte auprès du Saint-Siège. Une intervention couronnée de succès, puisque le Pape, alerté par cette requête, décida d'abroger la loi et dénonça l'avarice des Officiers de la cour Romaine.

Il Bel messere se serait également arrogé les droits et privilèges des comtes carolingiens, s'installant dans son « palais » de Poghju di Venacu.

On raconte que les septs fils du Messere furent noyés sous un pont près de Cauro.

Voir un article relatif à la noyade des enfants d'Arrigo Colonna.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

COMMENTER

2 commentaire(s)

Tout à fait, le classement peut en effet s'effectuer ainsi.

Corsicatheque, le 03/03/2014

Ne pas mélanger légende et histoire

Arrigo Bel Messere est à peu près aussi mythique qu'Ugo Colonna.
Mieux vaudrait ranger tous ces personnages pseudo-historiques dans une rubrique "Personnages légendaires"

lou reboussié, le 23/02/2014