Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) SITES HISTORIQUES MINES DE PLOMB ARGENTIFÈRE ET DE CUIVRE DITES MINES DE L'ARGENTELLA DE CALENZANA

Mines de plomb argentifère et de cuivre dites mines de l'Argentella de Calenzana

Article contribution

Dernière mise à jour de cette page le 17/04/2013

Cantons concernés : Calenzana

Les mines au pied du Capu di L'Argentella (813 m), sont en partie situées sur les communes de Moncale, de Galéria, et de Calenzana. L'exploitation occupait les lieux-dits Bocca Bassa ; Campo Astro ; Capo di l'Argentella ; Ferragliola ; Monte Martino ; Ogliastrone ; Valle Calde.

En 1847, le site fait l'objet de plusieurs permis de recherches. De 1848 à 1851 des travaux sont effectués. Le 9 janvier 1856, la concession de l'Argentella avait une superficie de 1 091 ha. Elle est octroyée à la "Compagnie Moullet Frères". Le gisement demeure inexploité de 1857 à 1865 faute de capitaux. À partir de 1869, démarrent les premières grandes réalisations. Elles porteront, alternativement, sur le gisement de plomb argentifère et sur le gisement de cuivre de Valle Calde.

En 1873, débute la réalisation de très importants travaux, concernant en autre, la construction le long du ruisseau de Cardiccia, d'une vaste usine destinée à l'enrichissement et au lavage du minerai et de bâtiments administratifs, l'édification d'un barrage sur le ruisseau de Chierchiu, l'aménagement du port Julia dans la baie de Crovani. Les mines ont employé jusqu'à 170 ouvriers ; elles n'en auront plus qu'une centaine entre 1875 et 1877. 30 tonnes de minerai par jour sont seulement livrées à l'usine. Dès 1876, l'usine ne travaillera plus que quatre à cinq semaines deux fois par an. En 1878, seules 30 tonnes de minerai seront extraites.

En 1886, la mine est vendue à des investisseurs anglais. La société "L'Argentella Mining Company" redémarre l'exploitation ; elle emploie près de 150 personnes parmi lesquels 80 mineurs. L'exploitation est abandonnée de 1888 à 1891. En janvier 1891 des travaux sont repris sur les secteurs d'Ogliastrone et Bocca Bassa.
En 1898, le nouveau concessionnaire démantèle l'usine puis cède la concession.

Plusieurs sociétés se succèdent ensuite. Le 24 janvier 1964, la déchéance de la concession est prononcée.

Les mines sont reprises à l'Inventaire général du patrimoine culturel - Dossier versé le 10 août 2006.

Contribution:  Pierre Bona. Cliquez sur les images ci-dessous pour les agrandir.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

COMMENTER

5 commentaire(s)

Plans de l'usine de l'argentella

La visite du site est très intéressante et
J'ai eu il y a quelques années dans un document l'histoire de l'usine de l'argentella avec les plans des installations, ce qui m'avait permis de bien comprendre le fonctionnement
Je ne retrouve pas ce document, auriez vous connaissance d'un tel document et comment pourrai je me le procurer
Merci

Auclair, le 12/01/2016

mines argentifères du Niolu

...il y a également d'importants gisements de plomb argentifère dans le Niolu sur les communes de Calacuccia et d' Albertacce . Des études et des demandes d'exploitation avaient été faites plusieurs fois vers la fin au XIX mais apparemment sans suite

valdoniello, le 20/12/2015

Usine d,argentella

Bonjour, vous avez un numero ou nous Pourrions vous contacter?

Cecilia, le 21/07/2014

Visiter le terrain de l,usine d,argentella

Bonjour, mon Mari et moi sommes tombes amour eux de la region et de l,usine. Y a til des possibilities de visiter pour eventuellement acheter

Cecilia, le 21/07/2014

Propriété..

Bonjour
Nous sommes avec mon frère et ma soeur les seuls héritiers des 50000 m² de la mine et du terrain de l'Agentella.
Acheté en 1941 par nos grands parents paternel.
Cordialement

chauvin charles, le 26/09/2013