Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) SITES HISTORIQUES ÉGLISE PAROISSIALE SAINT-CYR DE GIOCATOJO

Église paroissiale Saint-Cyr de Giocatojo

Article contribution

Dernière mise à jour de cette page le 25/04/2013

Cantons concernés : Fiumaltu d'Ampugnani

L'église paroissiale Saint-Cyr dite San Quìlicu à Giocatojo, est situé à 641 mètres d'altitude, à l'extrémité de l'arête rocheuse sur laquelle les habitations anciennes avaient été construites, et en retrait des maisons qu'elle domine. Elle serait bâtie à l'emplacement de l'ancienne église romane Saint-Cyr du XIe siècle. Dans une lettre adressée par l'ancien conseil de fabrique au Ministre de l'Instruction Publique, des Beaux-arts et des Cultes, en 1907, l'église paroissiale actuelle a été construite en 1700 à l'emplacement de l'édifice médiéval. Une date portée sur l'édifice indique qu'elle a été remaniée en 1781. En 1781 (date sur l'arc triomphal), sont faits des travaux de second œuvre. Elle subira des travaux de restauration au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et enfin en 1999.

L'église paroissiale a été classée monument historique le 15 février 1977 pour son décor intérieur. Elle est elle-même reprise à l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Elle renferme un grand nombre d'œuvres, deux sont classées :

  • tableau La Vierge allaitant l'Enfant entre saint Jean l’Évangéliste et saint Michel, la Crucifixion et huit saints et saintes, panneau bois peint limite XVe siècle XVIe siècle, propriété de la commune, classé monument historique en 1992.
  • retable en bois peint à l'huile Vierge à l'Enfant entourée de saints, classé et protégé en 1957.

Les autres œuvres sont reprises à l'Inventaire général du patrimoine culturel :

  • Autel, retable, fonts baptismaux XVIIIe siècle.
  • Confessionnal en bois taillé, ciré, mouluré, de 1786.
  • 3 fausses-stalles de célébrant en châtaignier taillé, ciré, mouluré, chantourné, découpé, du XVIIIe siècle.
  • Orfèvrerie : un ostensoir-soleil don de Napoléon III à l'église de Giocatojo en 1870, œuvre de l'atelier d'orfèvres parisien Placide Poussielgue-Rusand milieu du XIXe siècle.
  • Ensemble du maître-autel de saint Cyr, œuvre homogène du XVIIIe siècle, restaurée en 1999.
  • Ensemble de l'autel secondaire de la confrérie du Rosaire, XVIIIe siècle.
  • Peintures à l'huile sur toile Sainte Vierge, saint Michel et saint André, Chemin de croix limite XVe siècle XVIe siècle, le tableau d'autel Sainte Juliette et saint Cyr XVIIIe siècle restauré en 2000, le tableau d'autel Donation du Rosaire dans l'autel secondaire de la confrérie du Rosaire.
  • Sculpture Christ en croix, statue (demi-nature) en bois taillé, peint, polychrome limite XVIIe siècle XVIIIe siècle, restaurée en 1999.
  • Chemin de croix soit quatorze tableautins, peinture à l'huile, limite XVIIIe siècle XIXe siècle.
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Cyr.
  • Chaire à prêcher du XVIIIe siècle, restaurée en 1999.

Contribution : Pierre Bona. Cliquez sur les images ci-dessous pour les agrandir.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER